SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/09/2018

Hélène Darroze ouvre son nouveau restaurant Jòia à Paris


Hélène Darroze ouvre son nouveau restaurant Jòia au 39 rue des Jeûneurs dans le 2ème arrondissement de Paris. Son nom signifiant la joie en béarnais, dit en effet tout de sa volonté à distribuer une part de bonheur avec chaque assiette.

Si Hélène Darroze, pourtant d’origine basco-landaise et habitée par sa culture, emprunte à ses voisins béarnais pour nommer son nouveau restaurant, c’est qu’elle ne pouvait pas trouver plus adapté. Jòia, « Joie » en occitan.



Hélène Darroze ouvre son nouveau restaurant Jòia à Paris
Hélène Darroze ouvre son nouveau restaurant Jòia à Paris
Situé au cœur du très vivant deuxième arrondissement de Paris, le nouvel établissement d’Hélène Darroze est une véritable adresse de quartier, propice aux rencontres et aux retrouvailles, le QG idéal d’une bande d’amis bons vivants.

Chaleureux et confortable, ses deux espaces, comprenant un restaurant et un bar à cocktails, donnent l’impression d’être reçu dans la maison d’Hélène Darroze.

Faite de convivialité et d’authenticité, la cuisine de l’endroit, réconcilie, quant à elle, l’exigence et la simplicité.

C’est au rez-de-chaussée - sans nappe, mais avec 60 couverts - qu’Hélène Darroze reçoit à sa table.

Ouverte sur la salle, la cuisine dirigée par le Chef Thomas Piat laisse échapper les rires de la brigade comme le crépitement des cuissons, mais aussi ses délicieux fumets et son ambiance qui ne tarde pas à gagner tout le restaurant et à le transformer en une maison pleine de vie.

Dans l’assiette, les recettes de grand-mères côtoient des délices inspirés des voyages d’Hélène Darroze, comme les raviolis de Mamma Léna, le chicken pie comme au Connaught, le fried chicken accompagné d’une mousseline au cumin ou la sauce chimichurri qui se marie avec la short ribs de bœuf. Poulet jaune des Landes brioché de foie gras sous la peau ou cogote de merlu de Saint Jean de Luz rôti à l’espagnole, l’heure est aux plats de partage et à la réinterprétation de recettes traditionnelles. Parmi les twists créatifs de la cuisinière, la poutargue royale, des poireaux « mimosa » ou le léger fumage au foin du cou d’agneau de lait Axuria.

Aux côtés du chef pâtissier Kirk Whittle, complice de la cuisinière depuis près de quinze ans, les desserts ont la part belle, avec notamment le « mille-crêpes » au thé matcha, la profiterole craquante au café servie avec une sauce chocolat chaude ou encore la pavlova aux fruits de saison rôtis et Chantilly aux baies roses.

Si certaines saveurs évoquent l’Italie ou encore le Japon, la touche Darroze reste celle du travail et d’une expression nouvelle des produits du sud-ouest; le jambon « Noir de Bigorre », l’andouille de Pascal Manoux, les chipirons de ligne sautés à l’ail rose de Lautrec, le foie gras de canard des landes au poivre Timut ou la ventrèche de thon confite aux piments doux d’Anglet.


Hélène Darroze ouvre son nouveau restaurant Jòia à Paris
Inspirées d’horizons divers, les recettes de Jòia ont néanmoins pour territoire commun la recherche du meilleur produit, tout autant que le don de soi et de ses émotions.

JOIA
39 rue des jeuneurs
75002 Paris
www.joiahelenedarroze.com


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 12