SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
26/01/2018

ANNA, un bistrot dans l'air du temps


Après avoir ouvert Tannat avenue Parmentier en 2015, Ariane Stern, Simon Auscher et le chef Olivier Le Corre investissent la Rue Saint Maur pour donner vie à un nouveau restaurant, où l’amour du bon se conjugue à l’art du beau, où l’on mange selon ses envies et aux heures que l’on choisit. Anna sonne comme le nouveau prénom, celui d’un repère gourmand où l’on peut s’attabler pour bien dîner comme boire un verre ou simplement y grignoter.



ANNA, un bistrot dans l'air du temps
A l’origine d’Anna, il y a trois personnalités voulant défricher le genre restaurant, sans perdre les valeurs qui sont les leurs. Simon Auscher, Ariane Stern ont allié leurs forces à Olivier Le Corre pour donner naissance en 2015 à Tannat, avenue Parmentier.

Ariane et Simon se sont rencontrés lors de leurs études à l’école hôtelière de Strasbourg en 2007. Leur rencontre avec Olivier Le Corre a lieu en 2014 lorsque ce dernier est au 52 rue du faubourg Saint-Denis, chez Charles Compagnon.
Chacun se forme auprès de grands noms à la sortie de leurs diplômes. Simon travaille comme chef de rang chez Thoumieux et Ariane comme assistant manager chez Franck Bistro à Shanghaï. Quant à Olivier, après plusieurs restaurants, il entre à la Tour d’Argent puis au Bristol sous la houlette d’Eric Frechon.
Le chemin de Simon et Ariane se recroise en 2011 lorsqu’ils deviennent chefs de rang au Shangri La (L’Abeille et la Bauhinia), où ils se perfectionnent dans leur quête de la rigueur, du service élégant et dans la culture du thé. De son côté, Olivier travaille ensuite au Chardenoux, puis arrive au Mini Palais où il travaillera de 2010 à 2012. Il deviendra souschef à l’Hôtel Concorde Opéra avant d’arriver en 2014 au 52, rue du Faubourg Saint Denis.

De ces expériences, chacun tire profit d’une excellence et d’un savoir-faire à la française.

Simon Auscher, Ariane Stern et le chef Olivier Le Corre (de droite à gauche)
Simon Auscher, Ariane Stern et le chef Olivier Le Corre (de droite à gauche)
En ouvrant Tannat en 2015, ils mettent en application leur savoir en le temporisant dans une ambiance amicale, décontractée, métissée, plurielle et accessible. Ensemble, ils renouvèlent le genre bistronomie, en cuisinant à l’instinct pour le menu du jour (la belle affaire à 21 euros entrée-plat-dessert) et en offrant du plaisir aux gens par leur simplicité. Animés par la même passion de la cuisine, du service dans le sens le plus noble du terme, les trois amis remettent le couvert avec Anna.
Pour ce nouveau projet, l’équipe a le soutien amical d’Alex Lutz et Bruno Sanchez, associés au second plan et amoureux de la gastronomie.

Un restaurant multiple
En ouvrant Anna, l’équipe souhaite aller plus loin dans son envie de défricher la gastronomie. Grâce à un concept souple répondant aux envies et sortant des horaires classiques, Anna s’impose comme le nouveau restaurant cool, où le beau et le bon s’allient une fois de plus. Ce format permet de répondre à l’envie du client grâce à une carte mêlant apéritif et repas classique où belles pièces et petites assiettes à partager piquent au vif, par leur fraîcheur et leurs saveurs. Ouvert 7 jours sur 7, la cuisine qui y est délivrée est ouverte sur le monde, conjuguant des solides bases françaises à des influences multiples, allant du voyage à l’art.

ANNA, un bistrot dans l'air du temps
Anna, un lieu pluriel
A quelques mètres seulement de Tannat, Anna se veut comme la petite sœur du premier restaurant. Confiée à André Stern (architecte et père d’Ariane, ayant signé notamment la réhabilitation du château de la Buzine, plus connu sous « Le château de ma Mère »), l’architecture et la décoration bougent une nouvelle fois les lignes préétablies.
Anna met son bar au cœur de son lieu, pour sa convivialité : il court le long de la salle, avec sa forme asymétrique pour que chacun puisse s’y attabler et admirer la danse des verres et des shakers. Le long des murs, des comptoirs permettent aussi à chacun de dîner de façon décontractée. Au centre du restaurant, place aux grandes tablées où les groupes comme duos peuvent s’installer, pour manger en toute intimité. Grâce à ses diagonales, une subtile géométrie se dessine au sein de l’espace, où les grands volumes sont teintés de matières brutes et nobles et de jeux de miroirs. Tout comme chez Tannat, deux hauteurs scindent le plafond, produisant un effet kaléidoscope grâce aux miroirs. Les couleurs chaudes qui y sont dispensées donnent un côté cocon, se prêtant plus au soir contrairement à Tannat, où le bleu prédomine. Aux murs, l’artiste Alex Bloch (ayant déjà réalisé un tableau chez Tannat) signe une fresque, toujours dans des lignes graphiques chères au lieu.

Pour les arts de la table, l’équipe a confié à Carole K. la réalisation d’assiettes sur mesure, designées par le Arro studio, amis alsaciens de Simon qui est originaire de Strasbourg. Pour les lames, Opinel est le compagnon de table en version colorée.




ANNA
136 rue Saint Maur
75011 PARIS




A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 12